Réflexion sur la critique musicale

Une jeune journaliste, à savoir Elise Costa, a récemment publié une étude de quelques lignes sur la plateforme "Le nouvel obs +" au sujet de la pertinence des critiques musicales qui sont, semble-t-elle dire, mortes du fait de leur technicité, rendant leur lecture incompréhensible pour l'internaute. 

 

Il est vrai que de nos jours, il est plus facile pour l'internaute qui évolue dans son monde numérique, synonyme d'accessibilité immédiate, de jeter un rapide coup d'oeil aux vidéos structurant un site tel que le notre par exemple et de se faire un avis personnel, possible sans lire la critique.

 

L'intérêt est donc de s'interroger quant à l'utilité et surtout de la pertinence des critiques et commentaires figurant en dessous de ce qui semble être véritablement intéresser le visiteur, à savoir la vidéo.

 

Les chroniques musicales qui figurent sur un site tel que les Inrocks, magazine dont la réputation n'est plus à prouver, sont destinées à un public relativement spécialisé où il n'est pas rare de ne clairement rien comprendre.

Inrocks
Inrocks

Le monde musical, puisqu'il s'agit bien d'un monde du fait de son universalité, est assez difficile d'accès, dans lequel seuls les acharnés - que nous sommes - peuvent réussir. Il existe un langage musical mais encore plus un esprit musical. Ce ne sont cependant pas des caractéristiques innées, mais des acquis, c'est à dire des caractères que l'on travaille.

 

Revenons-en à l'objet principal de cet article qui est l'utilité des commentaires et critiques que nous joignons à la vidéo de l'artiste sur lequel nous écrivons. Nous nous sommes questionnés au sujet de la forme qu'allaient prendre nos articles avec un postulat, l'intérêt était bien que les gens lisent ce que nous écrivions. Pour ceci, il faut rendre l'article en lui-même attrayant. Prenons une nouvelle fois l'exemple des Inrocks. Pour consulter la critique du dernier album en vogue par exemple, il faut réussir à survivre à un énorme pavé littéralement truffé de mots et métaphores inintelligibles.

 

L'objectif n'est pas de dénigrer ce site, loin de là, sa qualité est de très loin supérieure à la notre, mais peut être de dépoussiérer la critique musicale, lui redonner un coup de jeune. Mais comment ? Si tout était si facile... 

 

Le mot d'ordre serait peut être d'ouvrir la critique musicale à un public plus large tout en restant spécialisé. 

 

Je m'explique, la difficulté de la critique musicale réside en l'expression des ressentis, des sentiments à l'égard d'un album ou d'un titre. Ainsi, il faudrait, il me semble, rendre ce monde moins clos, plus accessible, avec des textes biens écrits tout en épargnant à nos lecteurs un blabla abstrus, bref parler français.

 

Par ailleurs, la critique me semble technique par nature. Ainsi, il ne s'agit en aucun cas de "démocratiser" la critique mais simplement de la rendre plus abordable, en simplifiant par exemple le langage technique. Ce n'est pas bien sur une recette miracle mais certainement une piste pour ne pas enterrer la critique.

 

Non, la critique musicale n'est pas morte !

 

NK