Rencontre avec les déjantés Cuir! Moustache.

Non, Grandpanimi et Panpan master, les deux protagonistes de Cuir! Moustache, ne sont pas des acteurs tout droit sortis d'un film de Quentin Dupieux. Ce sont bien des musiciens. Ce groupe n'est très certainement pas LA découverte de cette trente-quatrième édition des Transmusicales. Toutefois, si le sage Jean-Louis Brossard a souhaité programmé ce duo déjanté en clôture du festival, ce n'est pas sans raison. Et effectivement, ces deux personnages ont mis le feu au Hall 4 en proposant aux spectateurs une véritable mise en scène délurée, agrémentée de sons "techno-disco-roboratif". 

Attention...Silence, on interviewe Cuir! Moustache ... Moteur... ACTION !


 

Quel serait le scénario de votre rencontre ?
 

Grandpanimi : Tout commence dans une ruelle sombre... de Myspace (rires).

 

Panpan master : Nous nous sommes rencontrés à la croisée des chemins de Myspace oui.

 

Grandpanimi : Et là mon indic, Édouard Balladur, m'a dit : " va voir Panpan c'est un mec sympa ".

 

Panpan master : Effectivement. Moi j'ai été renseigné par un mage hindou qui m'a dit : " Va voir grandpanimi, cet homme a du pouvoir ".

 

L'épisode des Transmusicales est-il essentiel pour votre scénario ?
 

Grandpanimi : Ah oui, c'est très important !

 

Panpan master : On vient de l'underground et avoir une visibilité non seulement auprès de professionnels mais aussi vis à vis d'un public plus large est essentiel. Nous en sommes comblés. 

 

Grandpanimi : On est par ailleurs très content d'être ici parce que nous avons composé le morceau "Bienvenue chez les bretons" avec Jean Floc'h et bien évidemment, nous allons le jouer ce soir en exclu. Donc soyez là, apprenez les paroles par coeur !

 

Panpan master : Il y aura une interro ! (rires)

 

 

Quel est pour vous l'oscar du meilleur film ?
 

Grandpanimi : Le meilleur film de toute ma vie c'est "La montagne sacrée" d'Alejandro Jodorowski. C'est un film particulier où un groupe de mecs souhaite atteindre le sommet d'une montagne afin de devenir immortel. Il y a pleins de scènes délirantes comme celle où un petit vieux a des bébés tigres qui sortent de ses tétons et crachent du lait, c'est hallucinant ! Mais bon, c'est pas très rigolo comme film... (rires). Toutefois, certaines scènes m'ont profondément marqué. 

 

Panpan master : De mon côté, c'est "Un singe en hiver" de Henri Verneuil avec Jean Gabin et Belmondo. 

 

Souhaitez-vous composer la BO d'un film à l'avenir ?


Grandpanimi :
Bien sûr ! Ça serait un film publicitaire. Parce que la particularité de notre groupe, c'est que nous composons à partir de slogans comme "Cuir moustache!", "Des meufs des bierres" ou encore "L'amour à plusieurs". Et on rêverait remixer "Heureusement, il y a findus" avec un son bien agressif. Donc oui, on aimerait bien composer la musique d'une pub et si possible pour des colins panés. 

 

La pire mode du cinéma selon vous ? Les vampires ?


Grandpanimi :
Non, j'aime bien les vampires moi ! C'est bien Twilight ! Pourquoi perdre de l'énergie à haïr quelque chose ? Nous c'est : "cinéma, cinémaaaaaaaaaaaa, de salle en salle, de film en film".

 

Panpan master : Calmes toi s'il te plaît !

 

Grandpanimi : Pardon. Non même les trucs chiants, j'aime bien.

 

Panpan master : Même Taxi 4 est un film de valeur.

 

Grandpanimi : Non, il ne faut pas déconner quand même... Le 1 était bien mais bon...(rires).

 

En imaginant qu'un réalisateur souhaite réaliser le film "Cuir moustache!", qu'est-ce qu'il y aurait dans la BO ? 


Grandpanimi :
C'est l'occasion de parler de nos copains (rires). Alors, il y aura du Xerac avec "bouffe ta baguette" ou du Jean Floc'h bien sur. Bref, tous nos amis. 

 

Quelle serait la meilleure scène de ce film ? 


Jean Floc'h :
Celle du tatouage obligatoire (rires).

 

Grandpanimi : Parce que nous avons eu une idée un peu étrange que je vais révéler. Mettons, tu es en soirée, tout le monde est bourré et vers 5h du mat', tu ouvres un stand de tatouage gratuit (rires). Et là, ça finit très mal ! (rires).  Ça serait la meilleure scène !

 

Et vous l'espérez comment la fin du film ?


Grandpanimi :
Des bisous. Un bébé. Il faut qu'on ait un bébé. Un bébé cuir avec une petite moustache (rires). En tout cas, il y aurait un accouchement !

 

Interview menée par NK, VLR, MB et retranscrite par NK.

Remerciements à Yannick Hall.